02 août
2012

Tournai : le retour des chantiers !

Exilés à l'étranger pour y couler des jours heureux sous un soleil qui nous fait parfois défaut ou partis vous ressourcer quelques jours loin de la cité des cinq clochers, vous êtes peut-être soucieux de connaître l'évolution de votre ville durant votre absence. Comme vous n'avez probablement pas eu l'occasion de regarder les infos sur No Télé ou de lire la presse régionale, l'Optimiste s'est fait un plaisir de parcourir, pour vous, les rues et ruelles à la découverte des chantiers en cours ou à venir.

Le 1er août a, en effet, sonné la fin des vacances pour les travailleurs des entreprises de travaux publics et le lundi 6 verra la reprise de la plupart des chantiers du secteur de la construction, c'est dire si le calme apparent de notre cité durant le mois de juillet va à nouveau disparaître sous les coups des marteaux piqueurs, des engins de chantiers et du va et vient incessant des camions.

Le premier chantier ouvert est celui du carrefour du Dôme, l'égouttage doit y être refait, une vieille maçonnerie souterraine en briques sera remplacée. Pour cela, la circulation a été mise en sens unique, venant de la Grand'Place ou de la rue Saint-Martin, une déviation amène les véhicules au Dôme via le Palais de justice. Discrète, la signalisation de cet important détour induit les automobilistes en erreur, certains redescendent, bien souvent, la rue Garnier pour se jeter dans la gueule du loup et se retrouver, à nouveau, face à une interdiction de virer à droite. De même, en raison de l'absence d'une flèche leur indiquant le sens de circultion provisoire, les véhicules qui sortent de la grande surface de la rue de la Tête d'Or ont tendance à tourner à droite et à forcer l'étroit passage malgré la présence de deux panneaux leur interdisant. Jusqu'au 7 septembre, les rues de la Wallonie et de la Tête d'Or sont donc mises en cul de sac. 

Le second chantier concerne la rue Perdue où le parking souterrain est maintenant totalement recouvert et où on pose les derniers pavés de la placette aux Oignons, il restera cependant à refaire les trottoirs et à repaver la partie comprise entre la rue des Cloches et la rue Piquet mise à mal pendant ce chantier de près de trois années. On peut espérer que la rue sera ouverte à la circulation avant la fin de l'année.

Le troisième chantier concerne l'avenue des Etat-Unis inaccessible depuis plus d'un an et demi, si la voie centrale réservée au bus est pratiquement pavée, les allées latérales sont toujours dans l'attente que l'excavation créée pour l'égouttage soit refermée. A partir du 7 août, ce chantier va être prolongé par la traversée de l'important carrefour des Résistants (connus aussi sous les appellations de "carrefour de la Dorcas", "de la prison", ou encore du "haricot" en raison de sa forme) qui voit défiler des milliers de véhicules quotidiennement. La fin des inévitables embarras de circulation est prévue, si tout se passe bien, durant la troisième décade du mois. Espérons qe ce soit avant les fêtes du quartier Saint-Antoine.

Le quatrième chantier concerne la rue des Fossés, interdite à la circulation depuis le printemps pour la pose des impétrants, ce chantier étant en voie de se terminer, la phase de dallage va pouvoir débuter dans le courant de ce mois. Elle devrait être accessible durant l'automne. La rue Dame Odile a été rénovée dans la section comprise entre la rue de l'Arbalète et le quai, la seconde phase de travaux, au départ de la rue de Courtrai, devrait débuter prochainement. 

Le cinquième chantier est réalisé à la rue des Choraux, une rue empruntée quotidiennement par les centaines d'étudiants fréquentant l'Ecole des Frères. Les travaux ont débuté avant la fin de l'année scolaire, en juin, la fin des travaux était prévue pour le 31 août. Quand on voit ce qui a été réalisé et le dallage qui doit encore y être posé, on doute que le délai soit tenu.

Le sixième chantier concerne la rue des Puits l'Eau et le Pont-à-Pont, les travaux du "belvédère" créé au pied de la naïade progressent, il reste à peine quelques mètres de trottoir à daller, espérons que ce ne sera pas comme à l'angle de la rue de la Cordonnerie ou dans la rue de la Tête d'Or, où depuis de mois, on peut constater la présence de ce que certains qualifient de "queues de chantier" c'est-à-dire quelques mètres carrés laissés à l'abandon pour on ne sait quelle raison. Le dallage de la rue des Puits l'Eau (section qui descend vers le quai) mais il reste encore de nombreuses finitions à effectuer.

Ce mardi, on a ouvert le trottoir face à l'église des Pères Rédemptoristes sur le quai Notre-Dame.

Voici pour la partie émergée de l'iceberg, le spectre d'autres chantiers se précise. 

A partir du lundi 6 août, la SWDE (distribution d'eau) a prévu d'ouvrir les rues de Courtrai, de l'Hôpital Notre-Dame et le Marché au Jambon pour effectuer les travaux de remplacement des anciens raccordements en plomb par des tuyaux de type "socarex". Circulation et stationnement seront rendus difficiles en raison de ces nombreuses ouvertures de trottoirs et de la circulation des engins de chantier.

A la même période c'est le quai Notre-Dame dans sa section comprise entre la rue Dame Odile et l'Hôpital Notre-Dame qui sera interdite à la circulation, on va (déjà) refaire les joints des pavés, si le travail s'effectue en deux ou trois jours, le séchage prend au moins trois semaines !

Dès le 8 août, ce sont des travaux à la demande de Belgacom qui seront réalisés au carrefour de Saint-Brice, à hauteur du Pont-à-Pont, en haut de la rue de la Tête d'Or et au bas de la rue Saint-Martin, les trappes d'accès aux couloirs de câble doivent être bétonnées. Là aussi, ce travail ne nécessitera qu'un ou deux jours ouvrables, mais le séchage prendra au moins trois semaines. Déjà concernée par les travaux d'égouttage du Dôme, la circulation de cet axe important de traversée de la ville sera aussi ralentie par ces différents points en travaux. 

A la place Clovis, une partie de la route a été ouverte, avant la période des congés,  pratiquement à l'endroit où fut découvert le tombeau de Childéric, un câble dans une gaine rouge, du plus bel effet, sort de terre pour rentrer par une fenêtre de la cure de l'église Saint-Brice et cela depuis plusieurs semaines. 

Depuis trois mois, dans le quartier du Vert Bocage, plus précisément au Vieux chemin de Willems, des travaux de renouvellement d'impétrants sont réalisés, depuis trois mois les trottoirs ont disparu et sont remplacé par un mélange de terre et de laitier au grand dam des habitantes du lieu qui doivent, en permanence, évacuer ce que les visiteurs emmènent avec eux. Ce 1er août, ce ne fut pas une surprise pour les riverains de voir revenir une pelle mécanique qui vient, une fois encore, ouvrir les rues. Sur la voirie, les trous ont été rebouchés sommairement et présentent des dangers pour les amortisseurs des automobilistes inattentifs.  

Bientôt les importants chantiers du siège d'Ipalle (à l'angle du quai et du Becquerelle), du CHWApi (à la rue des Sports), du Centre de Tourisme (à la place Paul Emile Janson) vont reprendre. On prévoit également la prochaine démolition de l'ancien siège du Courrier de l'Escaut à l'angle de la rue de l'Hôpital Notre-Dame et de la rue du Curé Notre-Dame pour faire place à une résidence. Dans le piétonnier de la Croix du Centre et dans la rue de la Lanterne, les façades des immeubles ont été restaurées (tout au moins dans les parties hautes), les "pas de porte" des commerces doivent encore être aménagés. 

Les ouvertures de cave des immeubles n'étant toujours pas protégées par des trappes prévues à cet effet, la rue de Paris est uniquement ouverte à la seule circulation piétonne. 

Terminons cette revue par une bonne nouvelle, le Gouvernement wallon a approuvé, le 19 juillet, la prolongation de l'accord-cadre entre la Région wallonne et la Province du Hainaut en ce qui concerne la restauration de la cathédrale Notre-Dame. Les travaux de la première phase, ceux de la nef romane se terminent, le chantier du transept a débuté, la troisième phase, la plus spectaculaire est programmée et le subside a été voté, il s'agit de la restauration des cinq clochers. On peut donc imaginer que, bientôt, ceux-ci disparaîtront, pour quelques temps derrière, derrière des échafaudages et des toiles, un long délai nécessaire pour leur refaire une beauté !

(S.T. août 2012)


12:18 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tournai, travaux, chantiers, cathédrale notre-dame |

Commentaires

bonjour
pour le carrefour de la Dorcas pourquoi ne pas demandez aux personnes habitant en face (prison)de s occuper du tunnel pour les travaux,il y a certains spécialistes qui ont déjà fait leurs preuves par le passé

Écrit par : moulron | 02/08/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Serge,
Je ne connais pas ta jolie ville.
A Bruxelles, c'est toujours en travaux aussi.
Bonne fin de semaine, mes amitiés.

Écrit par : Mousse | 03/08/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.