28 juil.
2012

Tournai : expressions tournaisiennes (184)

Coqs in stock !

Orvenant à m'maseon, hier au soir, pa l'rue de l'Madeleine, su l' passache pou piéteons, in face du gardin d'la Reine, j'ai du deonner un queop d'frein pou laicher passer eine poule et ses poussins. Ahais, in plein mitan de no ville on rincontre à l'feos parels volatiles. 

Dins les gardins du Casino (j'dis cha pou faire bin pasque ch'est puteôt ein terrain vague), i-a d'puis bramint d'temps des dizaines de coqs, inciens habitants du parc situé in face. De l'rache que les gins veneot'ent les déposer, i-aveot là ein coq et six poules au mète carré. Parmi eusses, I-d'aveot ein pus malin que l'z'eautes et ein bieau jour i-a réuni tout l'basse-cour. 

"Ichi, ch'est pus possipe, ch'est l'surpopulatieon, i-s'reot pétête temps d'pinser à l'émigratieon" et c'est ainsin qu'eine nuit, pou n'pos s'faire ormarquer, in bande organisée, sans faire de bruit, les coqs ont dévolé. L'traversée de l'avenue de Troyes ne fut pos facile et i-a failli avoir ein véritape massacre parmi les volatiles. Tous les phares des auteos, cha les rindeot loleos et i-feseotent des beonds à chaque feos qu'i-aveot ein queop d'klaxeon. 

Mais, après avoir franchi l'périlleux passache, i-seont infin arrivés sans dammaches, l'nouvieau meonde, l'tierre promise elle éteot là et i-cantèrent tertous à tue-tiête quand l'prumier leur donna le "la". Ichi, i-pouveot'ent berler et caqueter tout à leu n'aisse, dins les ruines de l'incien "Paradise", i-éteot'ent fin bénaisses

Ainsin nos volatiles coulèrent des jours fin tranquilles, jusqu'au matin du deux juillet où on a vu arriver des ouverriers, pou l'arrivée du Tour de France, on a meonté des tentes, on a mis des tonnieaux et des cayères et les coqs qui aveotent l'pépète seont partis s'mucher à l'arrière. 

In face, dins l'gardin d'la Reine, les ceusses qui éteot'ent restés, i-n'ont pos été dérangés, même quand l'caravane publicitaire elle a passé, i-n'd'a pos ein qui s'a inquiété. On les veyeot continuer leu petites implettes, aller au bas de l'résidince Roi Solel cacher après les milettes. Pasqu'i-feaut dire que les habitants du coin seont partagés, si eine mitan adore les intente canter, in pinsant ainsin ête au villache, les eautes i-n'arrêtent pos d'berteonner, surtout quand i-feaut acore aller à l'ouvrache. 

Pou in finir eine feos pou toutes ave ces volatiles, les habitants ont demindé l'arbitrache de l'Ville, mais cha a été l'désolatieon quand Ludivine a dit qu'elle n'aveot pos d'solutieon. Les coqs ch'est comme les indiens qu'elle a déclaré, à chaque feos qu'on vient les inlever, i-a toudis des gins pou in ramener.

In attindant, les poules et coqs continuent à s'amouracher, à peondre et à couver. Dins ein meos, l'nouvelle génératieon va fournir ein fameux batailleon, et on pourreot bin les vir aller coloniser le terrain à l'abandeon du "P'tit Colysée". Les poules seont tell'mint biêtes que j'espère qu'on n'mettra pos dins leu p'tite tiête que si i-feont acore à peine chint mètes, i-veont vir eine maseonnette ave eine leumière toudis allumée où des sortes d'congénères ouèftent pou l'bien d'l'humanité. . 

(lexique : orvenant : revenant / gardin : jardin / bramint : beaucoup / parmi eusses, : parmi eux / se faire ormarquer : se faire remarquer / véritape : véritable / ein queop : un coup / dammaches : dommages / tertous : tous / berler : crier, hurler / bénaisses : contents / ein ouverrier : un ouvrier / des cayères : des chaises / avoir l'pépète : avoir peur / s'mucher : se cacher / les ceusses : ceux / cacher : chercher / les milettes : les miettes / eine mitan : une moitié / intente : entendre / berteonner : râler / toudis : toujours / ein meos : un mois / vir : voir / du verbe ouvrer : travailler).

 (S.T. juillet 2012)

10:03 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

L'dernière phrase : Chà ch'est eine chute ! Après chà, ... Kotkot Kodaak !Chchuut !
A l'prochaine ! - Jacques

Écrit par : jacques DCK | 28/07/2012

Répondre à ce commentaire

merci de me faire rire!

Bichon

Écrit par : rauwers | 02/08/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.