07 juil.
2012

Tournai : expressions tournaisiennes (181)

Quoisque j'vas bin pouvoir vous dire !

Douze meos, bé cha n'fait qu'ein tour, nous ov'là d'jà in train déquinte l'etchelle pou arriver aux fiêtes de fin d'ainnée et nous ov'là d'jà saim'di, l'jour de m'babillarte. Ceulle feos ichi, je vous deos des escusses, je n'sais vraimint pas d'quoi vous parler, j'sus fin réhusse

Je n'vas quand même pos ichi vous parler du temps qui fait, pour ormonter vo moral i-a seûr'mint bin eaute cosse à aborder. Vous n'êtes pos aveules, vous l'veyez comme mi, tous les matins l'solel i-luit, à midi, i-s'muche derrière les neuaches et bin vite dins l'après-deîner éclate l'orache. Hureus'mint, i-a fait beon pou l'Tour de France et i-paraît qu'i-a soixante-chinq mille perseonnes qui seont v'nues dins no beonne ville. I-aveot des flaminds, des inglais, des américains, je n'sais pos si i-aveot des Russes mais j'sus seûr qu'i-aveot des gins d'Fleurus. I-a tell'mint fait bieau et quéaud que m'feimme elle a attrapé ein queop d'solel pindant qu'mi, à la caravane publicitaire, j'espéreos avoir, au moinse, ein caramel. A l'arrivée, i-seont tchiens, i-n'lanche'tent pus rien pasque dins le sprint si jamais i-d'a ein qui roule su ein caramel ch'est tout l'peloteon qui prind eine gamelle. Ch'est cha qui s'a passé l'lind'main à Rouen, i-n'eont pos eu l'temps d'berler "queaud devant" !

Neon, j'n'ai vraimint pos invie d'vous parler du Tour de France, vous allez ichi m'printe pou ein radoteu.

Je n'vas pos vous parler, acore eine feos, des travéaux dins no ville, les ouverriers veont ête in congé et on va ête fin tranquille. Bin seûr, tout i-va rester là, chinq sémaines dins l'même état, les treos et les barrières, les cailléaux et les meonts d'tierre.

J'vous areos pétête bin parler de m'blog, ch'est pos treop intellectuel, cha s'appelle Visite Virtuelle. Pou arriver d'zeur, les gins tapent des meots comme cathédrale ou bieffreo, Esqueaut ou Pont des Treos. Tous les jours, j'vas vir eine récapitulatieon qui m'fait vir les diverses interrogatieons, i-deot avoir ein obsédé qui tous les jours d'minde "prostitution à Tournai". Comme j'sus li pa des gins qui restent loin d'ichi, je m'sus dit que j'deveos pétête avoir ein lecteur à Paris, ein incien du FMI. J'sais bin qui feaut d'tout pou faire ein meonte, mais vir des affaires parelles, à l'feos, j'ai heonte, ch'est pos ein blog d'patronache mais je n'sus pos là, neon pus, pou faire du racolache.

Je n' peux pos vous deonner des nouvelles d'Edmeond et Fifinne, i-seont partis pou deux sémaines dins eine pinsieon à La Panne pou bronzer leu boudaine. Quand j'dis cha à Fifinne, elle est in rache, elle me répeond : "Cha, ch'est beon pou les jeones, ch'est pus d'nos âches". 

Nénesse, i-n'sort pus de s'maseon, i-ravise tous les jours l'Tour à l'télévisieon et d'puis qu'elle a vu gagner Cavendish su l'Boulevard Bara, Lalie est acore dins tous ses états. "J'areos du parier su Cavendish, j's'reos asteur riche" qu'elle ne va pos arrêter d'répéter à tous les gins qu'elle va rincontrer. 

Pa d'vant m'fuelle, j'sus fin réhusse, pou trouver eine séquoi à vous dire j'ai bin des russes, mais j'vous conneos bin, j'sais que vous aller m'pardeonner si, aujord''hui, j'n'ai rien à vous raqueonter. I n'a pos d'artique ceulle sémaine, mais, ch'est promis, j'vas faire mieux l'feos prochaine. 

(lexique : déquinte : descendre / l'etchelle : l'échelle / m'babillarte : ma lettre / ceulle feos ichi : cette fois-ci / ête fin réhusse : être bien embarrassé / seûr'mint : sûrement / eaute cosse : autre chose / aveules : aveugles / s'mucher : se cacher / les neuaches : les nuages / quéaud : chaud / ein queop d'solel : un coup de soleil / i-seont tchiens : ils sont avares, regardants / berler : crier / les ouverriers : les ouvriers / les cailléaux : les cailloux / d'zeur : dessus / l'bieffreo : le beffroi / Esqueaut : Escaut / vir : voir / ein incien : un ancien / l'boudaine : le ventre, le nombril /  ête in rache : être en rage, en colère / les jeones : les jeunes / asteur : maintenant / l'fuelle : la feuille / j'ai bin des russes : j'ai bien des difficultés / raqueonter : raconter / ein artique : un article).

S.T. juillet 2012.


09:20 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.