09 juin
2012

Tournai : expressions tournaisiennes (177)

Bin minger ou bin vife, i-feaut queusir !

J'vous ai d'jà raqueonté, mes gins, que Fifinne va d'puis treos meos à des cours de cuisine. J'vous ai aussi dit que ch'éteot des préparatieons écologiques bin leon d'ête des orcettes gastronomiques. "on n'vit pos pou minger, on deot minger pou vife", ch'est là s'nouvelle maxime et on peut dire que l'paufe Edmeond, des meots parels cha l'déprime.

"Quoisque te vas faire pou no deîner ?". In posant ceulle questieon, i-espère toudis qu'elle va li répeonte qu'elle est in train d'préparer ein grand plucache comme elle le f'seot d'puis l'début d'leu ménache.

Feaut dire que d'puis qu'i-a été vir l'docteur, l'sémaine passée, i-n'a pus qu'eine idée dins s'tiête : minger. 

"Mais te 'n pinses qu'à t'in foute plein l'coco, tout cha pasque m'n'heomme i-t'as trouvé ein p'tit queop maiguerleot !"

"Ahais, i-m'a dit que j'deveos printe siept à huit kileos d'ichi à c'que je vas l'orvir dins quate ou chinq meos"

"T'as fait tous les examens qu'on pourreot imaginer, on t'a ortourné su toutes les coutures et on n'a rien trouvé, te n'veux pos l'croire mais t'es ein vieux dur. I-d'a beauqueop de t'n'âche qui aimereot'ent prier l'Beon Dieu pou avoir eine milette de t'santé. T'es jamais malate in hiver, t'as eine santé d'fier".

"J'li ai dit qu'à m'maseon, j'subisseos asteur des privatieons"

"Ah, j'l'attindeos ceulle-là, n't'in fait pos, autant que j'm'appelle Fifinne, te peux ête seûr que j'sus fine, ch'est acore des jaloustés pasque j'vas au cours de cuisine".

"Te n'sais pos l'sanche que t'as de n'pos ête greos, si te f'seos l'bilan bin vite te comprindreos. Te peux dire qu'ave l'tale mannequin, te trouèfes facil'mint ein costume dins tous les magasins. Quand t'es greos, te deos toudis faire trinte-six essayaches et dins l'pétite cabine te t'ortrouèfes vite tout in nache. Quand on va pourméner à pied, t'n'es jamais essouflé, te meontes l'rue Saint-Martin in deux temps treos mouv'mints. Si t'éteos comme on dit ein inv'loppé, bé pou ti orprinte t'n'haleine te devreos souvint t'arrêter. Quand i-fait de l'caleur, pou sortir t'n'as pos peur, si t'éteos greos, te restereos à t'maseon et au moindre geste te s'reos tout in transpiratieon. Grâce à m'cuisine écologique, à sieptante ans t'es acore dynamique"

"Les gins qui n'feont pos régime au moinse, i-profitent d' l'existence, i-mingent, i-beottent, i-feont bombance, i-rittent plein leu panche, ch'est toudis jour de fiête quand i-seont pas d'vant leu n'assiette. On dit d'euss qu'i-seont des beons vivants, mais ave m'carrure d'esquelette, j'ai puteôt l'air d'ein mourant. L'soir i-chifflent eine beonne crasse pinte in orwettiant l'télé, pindant c'temps-là, mi j'deos m'taper ein jus d'réglisse ou bin eine jatte d'thé".

"Ch'est de l'tisane et pos du thé, l'thé i-excite, mais l'tisane ch'est pou t'calmer"

"Cha, j'l'aveos adveiné pasque ave c'que j'minge pou souper, j'n'ai pos bin du mal à digérer, ch'est tous les jours de l'salate ave du fromache d'dins, j'vas dev'nir Jeannot lapin, j'sins d'jà grandir mes dints". 

"T'areos eu cha pindant la guerre, ch'éteot ein minger d' millionnaire. Te n'deos pos ichi crier famine, ce que j'te deonnes ch'est plein d'vitamines, du chitreon pou l'vitamine C, du fromache pou l'vitamine B, ..."

"I-est beon, va, coupeons la là, te vas ichi finir pa m'réciter l'tableau d'Mendeleiev".

"Qui ch'est que m'n''heomme ? acore eine espèce d'baudet qu'i-a fait l'Dîner presque parfait".

"Passeons, ch'est pos ave des fuelles de salate et des oués durs que te vas attraper ein jour de l'culture. In attindant, j'orgrette bin l'cuisine de m'mamère, l'diminche, quand elle feseot de lanque sauce madère, ein morcieau d' pourchéau fristouillé dins l'bière, du mutieau, des tripes ou bin des ris d'vieau, des frites et ein steak d'quévieau, de l'tarte aux preones qui m'feseot, quand j'exagéreos, queurir à l'mareonne. Et l'ragoût ave des navieaux... tins... rien qu'à y pinser... j'in attrape les ieaux".

"J'sins bin... tout cha cha paraît beon, mais ch'est des véritapes poiseons, te deos surveiller t'cholestérol, l'taux d'chuque dins t'sang, l'tinsieon artérielle et si on veux arriver l'pus tard possipe au bout d'no qu'min, i-feaut minger presque comme des carnarins".

"Si te veux vife chintenaire, ch'est t'n'affaire, mi, j'sus ein heomme et m'devise ch'est courte mais beonne".  

(lexique : queusir : choisir / raqueonter : raconter / bin leon : bien loin / les orcettes : les recettes / vife : vivre / paufe : pauvre / des meots parels : de pareils mots, ici : une conversation semblable / deîner : dîner / l'grand plucache : un repas important, un banquet / l'ménache : le ménage / ein p'tit queop : quelque peu / maiguerleot : maigre, malingre / orvir : revoir / quate ou chinq : quatre ou chinq / l'âche : l'âge / eine milette : une miette / asteur : maintenant / seûr : sûr / jaloustés ou jalous'ries : des jalousies / l'sanche : la chance / l'tale : la taille / te trouèfes : tu trouves / pourméner : promener / orprinte : reprendre / l'caleur : la chaleur / i-beottent : ils boivent / i-rittent : ils rient / rire plein s'panche : rire en faisant bonne chère / euss : eux / ein esquelette : un squelette / chiffler : siffler, ici avaler d'un trait / orwettier ou raviser : regarder / adveiner : deviner / l'salate : la salade / du chitreon : du citron /  ein baudet : un âne / des fuelles : des feuilles / des oués : des oeufs / m'mamère : ma mère / du pourcheau : du porc, du cochon / fristouiller : cuisiner / du mutiau : paté grossièrement haché, spécialité tournaisienne / des quéviaux : des chevaux / des preones : des prunes / queurir à l'mareonne : avoir la diarrhée, la mareonne désigne le panalon / des navieaux : des navets / véritapes : véritables / l'chuque : le sucre / l' quémin ou qu'min : le chemin (ici la vie) / ein carnarin : un canari / chintenaire : centenaire).

S.T. juin 2012

09:25 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tournai, patois, picard |

Commentaires

Le décompte commence pour l'arrivée du Tour de France à Tournai... J'irai le voir mais pas à Tournai ; je préfère la quiétude d'une route de campagne pour bien en profiter. Quelle belle carte de visite pour toutes les communes traversées! Bon week-end Serge.

Écrit par : Un petit Belge | 09/06/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.