26 mai
2012

Tournai : expressions tournaisiennes (175)

Il feaut passer au vert !

"M'feimme, elle m'impoisonne l'existince", ch'est Edmeond qui me l'a dit, ceulle sémaine, quand j'l'ai trouvé assis su ein banc près d'l'église d'Froyennes (j'sais bin, j'areos pu dire que ch'éteot au Carrefour que j'l'aveos, comme d'habitude, rincontré mais vous allez finir pa m'dire que j'sus sponsorisé et que j'fais de l'publicité).

A soixante-siept ans, no brave Fifinne s'a inscrite à des cours de cuisine !  S'n'heomme, Edmeond i-n'in est pos acore ormis, i-n'a toudis pas compris !

"I-a quarante-chinq ans qu'on est marié et elle a toudis bin fait à minger, je n'sais pos quoisqu''i-li a pris d'aller ainsin à des cours tous les lindis. L'professeu, la Maïté d'service, elle devreot ête condamnée pou sévices, on li apprind pétête des orcettes mais on li fout surtout d'drôles d'idées dins s'tiête.

Elle m'a appris que, l'prumière feos qu'elle éteot là, on li aveot dit qu'on mingeot treop cras, elle a comminché pa supprimer, l'rôti d'pourchéau, les frites, l'grosse saucisse et les boules à l'graisse, toutes des affaires, j'te l'avoue, que j'aimeos et qui m'ont toudis rindu fin bénaisse. A partir d'asteur chint grammes de viande, ch'est l'grand maximum pou l'journée et tous les soirs de l'sémaine j'ai dreot à des tarteines pou souper. Elle a rimplaché les penn'tières pa du risse, in m'disant qu'avec cha j'n'attrap'reot pus l'drisse. Elle m'a interdit l'chuque et l'sel, l'chucolat et les caramels. Mais l'pire ch'est quand elle dit, ch'est fini l'bière, on boira d'l'ieau cha nous donn'ra des clairs boyéaux. Cha date d'à peine ein meos et j'ai d'jà perdu chinq kileos, j'orgrette d'jà s'beonne cuisine qui m'feseot pourléquer les babines"

J'ai ravisé l'paufe Edmeond et j'ai ormarqué qu'i-n'aveot pus que l'pieau comme on dit souvint dins ces cas là su ses ossieaux.

"Et attinds ein queop, i-a pire acore, ch'est pos tout, l'ceulle qui deonne cuisine ch'est eine véritape mêle-tout. Elle ne se mouque pos l'nez avec eine brique, elle veut faire serrer les cintrales atomiques, pou sortir du nucléaire et n'pos s'ortrouver sans leumière, pou faire des écolomies, pou elle, l'seule solutieon, ch'est canger tous les ampoules qui a dins les maseons. Pou réduire l'élestrique, feaut acater des ampoules économiques, cha coûte tchier mais cha dure lommint mais fais bin attintieon ch'est dangereux si cha pète inter tes mains. Fifinne, elle m'a fait aller au magasin Hubo et j'd'ai attrapé là pour huit chints euros. N'obliez surtout pos d'mette des gants à vos mains quand vous d'vez faire ein rimplach'mint, ch'éteot marqué su l'boîte, in p'tites lettes, acore hureux que j'aveos mes neunettes, j'ai du acater aussi des gants in plastique, i-a pos à dire ch'est économique".

Pou mes p'tits légueimes, asteur elle m'oblige à purler, merci pou l'naque, feaut l'incaisser, mais j'ai trouvé eine idée pou m'vinger, j'attinds jusse l'jour que mes visins feont ein barbecue au feond d'leu gardin. L'seul momint où j'sus d'accord ch'est quand on nous dit d'minger des asperches d'Kain, du miel de Thimougies, des fraises de Lesdain, car pou l'transport cha n'coûte presque rien. Fifinne elle m'a dit que c'est une façon économique de réduire notre empreinte écologique comme répète Mam'zelle Delphine qui nous apprind l'cuisine, in clair, cha veut dire qu'asteur pou t'nourrir i-feaut deux tierres et demi et qu'eine seule suffit. 

Asteur, à l'maseon, toutes les conversatieons ch'est su l'pollutieon. Elle me raqueonte ichi des histoires su l'récauff'mint climatique, les camps électro-magnétiques, l'feonte des glaches de l'Articque et quand ch'est ainsin elle prind ein air d'fanatique. I-paraît que l'cheptel bovin de l'tierre intière i-va invéyer, ceulle ainnée, ein millieon d'teonnes d'méthane dins l'atmosphère, là in heaut cha va s'mêler au gaz carbonique et à d'l'acide chlorydrique pou deonner des effets aussi pires qu'eine beombe atomique. Bé quand j'intinds cha, j'n'osereos pus respirer mi qui souffère d'jà d'emphysème chronique. Bé i-feaut ête ein rude annochint pou foute l'pépète ainsin aux gins. 

Aujord'hui, Fifinne, elle fait l'tour d'toutes les maseons pou faire signer des pétitieons, elle veut interdire les autieos dins l'ville de Tournai, pou obliger les gins à pourméner à pied. L'échevin de l'mobilité, Mossieu Leclercq, i-a pos à dire, i-est contint, elle va ichi li trouver eine solutieon au problème de stationn'mint. Mais, j'pinse bin qu'i-n'va pus rire quand elle va vouloir interdire aux édiles d'acore mette leu carette dins l'cour de l'Hôtel de Ville. Elle dit que quançqu'on veut l'arrivée du Tour de France dins no cité, on deot moutrer l'eximpe et printe s'véleo pou aller ouvrer. J'veos d'jà ichi, l'peloteon du Cancel Communal in heaut de l'rue Saint-Martin, cha va finir pa ein sprint serré ch'est presque certain à moinse que l'ami Poleo, i-vise l'mailleot à peos !

Elle voudreot mette eine éolienne dins no gardin mais cha n'a pos l'air de plaire aux visins et su l'pelouse, elle met des milettes d'pain pou les couleons, ch'est bin fait elle, su s'linche qui sèque i-a à l'feos d'riches macareons... elle voudreot pou les oués avoir des glaines, ein bédeo pou s'laine, elle voudreot eine masse d'lapins à ingraisser, pouvu qu'elle n'acate pos eine vaque pou avoir du lait. Quand elle orvient du cours, à chaque feos, elle voudreot eine séquoi d'nouvieau, ave ses idées d'seot, l'feimme elle la rind martieau... mi, tout c'que j'sais, ch'est que d'puis qu'elle devenue Ecoleo, elle me rind complèt'mint loleo, d'puis qu'elle est passée au vert, mi j'sus, bin souvint rouche d'colère !

(lexique : pétête : peut-être / orcette : recette / treop cras : trop gras / l'pourchéau : le porc, le cochon / ête bénaisse : être heureux / à partir d'asteur : à partir de maintenant / les tarteines : les tartines / les penn'tières : les pommes de terre / l'risse : le riz / l'drisse : la diarrhée / l'chuque : le sucre / l'chucolat : le chocolat / l'ieau : l'eau / pourléquer : pourlécher / ravisé : regardé / les ossieaux : les os / attindre ein queop : littéralement l'expression attendre un coup, signifie attendre un peu / véritape : véritable / elle ne se mouque pos l'nez avec eine brique : littéralement elle ne se mouche pas le nez avec une brique, elle ne se refuse rien, elle n'a peur de rien / canger : changer  / tchier ou tcher : cher / lommint : longtemps / inter : entre / les neunettes : les lunettes / acater : acheter / les légueimes : les légumes / purler : étendre du purin / l'naque : l'odeur / jusse : juste / tierre : terre / annochint : innocent / foute l'pépète : faire peur / pourméner : promener / quançqu'on : quand on / moutrer : montrer / ouvrer : travailler / à moinse que : à moins que / maillot à peos : maillot à pois / des milettes : des miettes /  les couleons : les pigeons / l'linque : le linge / séquer : sécher /  des oués : des oeufs / des glaines : des poules / ein bédeo : un jeune de mouton / eine vaque : une vache / eine séquoi : quelque chose / martieau : marteau : loleo : sot / rouche : rouge).

S.T. mai 2012

09:08 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, patois, picard |

Les commentaires sont fermés.