27 mars
2012

Tournai : l'année 1911 sous la loupe (2)

En cette année 1911, l'aviation tient toujours le haut du pavé, les records de vitesse, de distance, d'altitude sont régulièrement battus. La Tournaisienne Hélène Dutrieu remporte pour la seconde année consécutive la coupe Fémina, en parcourant 235 kilomètres en 2h45. Ses exploits l'amènent à participer à des réunions organisées en Belgique mais aussi à l'étranger (Pays-Bas, Italie). Elle est même invitée à se produire aux Etats-Unis et en Angleterre, hauts lieux de cette conquète de l'espace.

La semaine de l'aviation organisée en septembre 1909 à Tournai a laissé de bons souvenirs dans la mémoire des passionnés qui la vécurent, aussi, la ville est-elle désignée comme lieu d'arrivée de la seconde étape du premier "Tour de Belgique en aéroplane" mis sur pied par l'Aéro-Club de Belgique. Le mardi 8 août, dès quatre heures de l'après-midi, en provenance de Mons, le premier participant se pose, il s'agit du pilote Tyck sur Blériot, bien vite suivi par le Comte d'Hespel sur Deperdussin, les avions sont arrivés dans la cité des cinq clochers en survolant le village de Warchin. A 8h30 du soir, les pilotes sont invités à la réception donnée à l'Hôtel de Ville, ils ne sont pas tous arrivés car certains se sont fourvoyés, l'un a atterri à Audenaerde, un autre est arrivé par la route suite à un panne... A la fin de la réception, un grand concert est donné et la foule peut assister à une séance de cinématographie composée de plusieurs films sur l'aviation. Le mercredi 9 août, la fête se prolonge par un nouveau concert sur la Grand'Place, un embrasement du beffroi, une audition de cors de chasse depuis le haut du beffroi et une réponse de trompettes thébaines depuis le dessus du théâtre par le Cercle Rallie Dampierre de Bruxelles. Un grand feu d'artifice clôture ces festivités. La 3e étape mène les pilotes de Tournai à Blankenberghe. 

Les amateurs de cirque sont ravis d'apprendre que durant la kermesse de septembre, c'est le chapiteau du Grand Cirque Foottit qui se dressera sur la Grand'Place. Foottit est le nom d'un clown célèbre du Nouveau Cirque de Paris. Le spectacle est particulièrement consacré à l'art clownesque, plusieurs duos de clowns et le clown Chocolat font rire les spectateurs. Ceux-ci peuvent également applaudir les numéros présentés par les Cinq frères Géache, acrobates, les célèbres Navarro des Folies Bergères de Paris, Mademoiselle Pépin et sa petite ménagerie, le Trio Vésuve aux acrobaties à la bascule, Miss Farvacque au trapèze...

Le cirque a quitté Tournai en octobre, mois des élections communales. La campagne électorale est dure, méchante. Les socialistes et Libéraux rejetés dans l'opposition lors des élections précédentes multiplient les violentes attaques contre le parti Catholique au pouvoir. On peut lire des affiches destinées aux cafetiers et restaurateurs de la ville déclarant que si les Catholiques étaient à nouveau élus, ce serait fini des fêtes à Tournai et avec elles les bénéfices réalisés par les commerçants à cette occasion. D'autres tracts électoraux mettaient en garde les familles en signalant que les travailleurs qui n'iraient pas à la messe le dimanche se verraient mettre dehors de leur usine, les enfants devraient fréquenter obligatoirement l'enseignement catholique, faire leur communion et aller au patronage, l'argent des taxes communales serviraient en priorité à enrichir "les petits frères " et "petites soeurs" dans leur couvent ! Propos outranciers d'une époque où le programme défendu avait peu d'importance, il suffisait de détruire la réputation de l'adversaire politique. Finalement la campagne se résumait en ces termes : "avec eux au pouvoir ce sera...", jamais on ne lisait la défense d'un programme du genre "avec nous au pouvoir, on fera...". Les responsables du journal l'Economie (anticlérical) et du Courrier de l'Escaut (journal catholique) sont même cités à comparaître devant le tribunal pour diffamations (réciproques).

C'était la Belle Epoque comme elle fut nommée ! 

Les efforts du "Cartel" seront vains, le parti Catholique se verra conforté dans sa gestion de la ville. Le 15 octobre Mrs Bertouille, L. Carton, Desclée, O.Leduc, E. Wibaut et A. Stiénon Du Pré seront élus sur la liste catholique tandis que V. Carbonnelle, A. Asou, Demaes, Bureau, Roger et Faigneart le seront pour les Cartélistes. Une semaine plus tard, se tiennent les élections désignant les  représentants des Patrons et des Ouvriers au Conseil Communal. Le résultat amplifie la victoire des "Catholiques". Mr. Stienon Du Pré se succède à lui-même en qualité de Bourgmestre de la ville.

La dernière page consacrée aux "réclames" attire notre attention, tout au moins un petit encadré dans lequel on peut lire : "Un prêtre guéri offre, par reconnaissance, gratuitement, un moyen infaillible de guérir les malades de l'estomac et de l'intestin. Ecrire à Mr. Berquet, curé de Sassoignies (Nord-France)". Précisons que cette annonce est parue durant toute l'année 1911 !

(à suivre) 

Commentaires

J'ai mis un lien vers des photos de ton Escaut qui pourraient t'intéresser. Bonne semaine Serge.

Écrit par : Un petit Belge | 27/03/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.