12 mars
2012

Tournai : 1909, la Semaine de l'Aviation.

La semaine de l'aviation (1).

Un peu d'histoire...

L'année 1909 marque un tournant important dans le domaine de l'aéronautique. Il y a dix-neuf ans à peine que le premier appareil appelé "avion" par son inventeur, l'ingénieur français Clément Ader, a quitté le sol sur quelques dizaines de mètres, c'était le 9 octobre 1890. En 1900, aux Etats-Unis, les frères Wright réussissent à faire voler leur premier planeur, le 17 décembre 1903, ils réalisent leur premier vol avec un appareil à moteur et le 5 octobre 1905, Orville Wright s'adjuge le premier record de durée de vol. Ces deux passionnés d'aviation seront également à l'origine de la création d'une unité aérienne militaire aux Etats-Unis en 1907.

A la même époque, en France, Henri Farman remporte la coupe Deutsch-Archdéanon en volant en ligne droite, sur une distance de 1.030 mètres durant 1minute et 44 secondes. Le 14 mai 1908, Wilbur Wright réalise le premier vol au monde avec un passager. 

L'année 1909 sera marquée par l'exploit réalisé le 25 juillet par Louis Blériot qui traverse la Manche et rallie Calais à Northfall Meadow en moins de quarante minutes. Le 22 août, lors d'une grande semaine de l'aviation organisée à l'aérodrome de Reims-Béthény, Hubert Latham bat le record d'altitude en s'élevant à 155 mètres. Henry Farman va améliorer le record de durée de vol en se posant 3 heures et 5 minutes après le décollage. L'américain Glenn Curtis remporte la coupe Gordon-Bennett en battant le record de vitesse, il a volé à 75km/h. Le 10 octobre est créée la Compagnie transaérienne, première compagnie aéronautique française. 

Un comité à Tournai.

Le mercredi 28 juillet 1909, le journal "Le Courrier de l'Escaut" annonce que la ville de Tournai organisera une "semaine de l'Aviation" du 5 au 14 septembre. Le Conseil communal qui s'est tenu le lundi 26 juillet a entériné le projet proposé par le comité d'organisation et lui a alloué une somme de 5.000 francs. Ce comité est composé de deux Présidents d'honneur : Mr. Jules Bossut, agent consulaire de France et le Colonel baron de Stein d'Alstenstein du 1er Régiment des Chasseurs à Cheval. le Président effectif est Hidulphe Stiénon du Prè, Président de l'Automobile Club du Tournaisis. Le Vice-président est Edouard Carbonnelle, ingénieur civil tournaisien, âgé de 29 ans. Le secétariat sera assuré par le Lieutenant Ouverleaux du 1er Régiment de Chasseurs à Cheval et Pierre du Bus de Warnaffe. La Trésorierie est confiée à l'avocat Semet de l'Oeuvre de l'Enfance abandonnée. Mrs De Geynst, ingénieur de la Ville, Blondel, Benoit Desclée et Jules Hioquo en seront également membres.

Dans les semaines qui suivront, on verra la mise en place d'un Comité protecteur composé de plusieurs dizaines de membres parmi lesquels, le député Henri Duquesne, le sénateur Emile Huet, les industriels Louis Carton, Raphaël Pollet, Georges Dapsens, Georges Cherequefosse ou Victor Lefebvre, les brasseurs Georges Carbonnelle, Léon Lecroart, Alphonse Van Nieuwenhuyse, Valère et Paul Bourgois, les frères Dumortier, les notaires Léon Théry et Léon Lambert, le banquier Henri Leman, le docteur en médecine Paul Moreau, des avocats, des juges, des négociants ou des propriétaires. 

Si l'entreprise laisse un bénéfice, la moitié de celui-ci sera partagé entre l'Oeuvre des Enfants moralement abandonnés et la Société Française de Bienfaisance. L'emploi de l'autre moitié sera décidée par le comité. 

Terrain d'environ 20 hectares situé à moins de cinq cents mètres de la Grand'Place, la plaine des Manoeuvres est choisie pour accueillir les évolutions des aéroplanes. 

Un pilote tournaisien.

Le Tournaisien Walter Bulot est un des premiers participants à s'inscrire. Il sollicite deux subsides : un de 2.500 francs pour la construction d'un aéroplane et un de 1.250 francs pour celle d'un planeur. Ce passionné d'aviation est né à Tournai en 1874, il est le fils d'un imprimeur établi sur la Grand'Place. Ingénieur, il possède un petit atelier de construction à la rue de Cologne (actuelle rue de l'Yser) où il dessine et confectionne les différentes pièces et un hangar au fond de la plaine des Manoeuvre, où il assemble ses engins. 

Un engouement régional et national.

Dans les semaines qui suivent l'annonce de cette organisation, la presse va régulièrement faire le point sur les inscriptions, les prix offerts, les abonnements et droits d'entrée. On apprend ainsi qu'un prix de mille francs est offert par Mr. Louis Coquelz, Consul de Perse (aujourd'hui l'Iran) à Tournai, une coupe en argent par Mr. Costermans, Consul général de Perse à Anvers. Un prix de mille francs est annoncé par un donateur qui souhaite toutefois conserver l'anonymat, une médaille d'or sera remise par la section aéronautique de l'Aéro-Club de Belgique. Le 26 août, Jean Noté, le célèbre baryton Tournaisien de l'Opéra de Paris, annonce qu'il offre un bronze artistique.

Combien il en coûtera aux spectateurs ?

Le 21 août, on publie le prix des places pour les spectateurs. Un abonnement pour toute la durée des manifestations est vendu 25 francs jusqu'au 31 août, ensuite le prix sera porté à 30 francs. La carte de tribune valable une journée coûtera 5 francs, la carte de pelouse également pour une journée sera vendue 1 franc. Il y aura un garage fermé pour voiture sur la plaine, le droit demandé sera de 3 francs pour une journée.

Un buffet très confortable sera installé près des tribunes et une buvette dans l'enceinte à un franc. Buffet et buvette ont trouvé un seul concessionnaire, Mr Alexandre Strong, propriétaire de la Brasserie des Flandres, située au n°19 de la rue des Maux. On peut également s'adresser à lui pour réserver un logement en ville durant la semaine de l'aviation. 

Il y aura un concert chaque après-midi de 4 à 6 h. Ceux-ci seront donnés par des musiques militaires et des sociétés civiles. 

Six prix seront attribués au cours de cette semaine de l'aviation : un prix d'encouragement pour tout aviateur qui effectuera un vol de 300 mètres, un prix de parcours sur piste additionnée, un prix pour parcours bouclé de la ville de Tournai sans atterrissage, un prix d'altitude, un prix pour durée de vol sans ravitaillement.

Une première liste d'inscriptions fait apparaître les noms de : Paulhan, Brigi, Bréguet, Bulot, Lasteras, Lelieu, Bonnet-Lebranche, Kinet, Chevalier de Lamines...(à suivre)


09:10 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, avion bulot, ader, frères wright, jean noté |

Les commentaires sont fermés.