16 janv.
2012

Tournai : le Ramdam Festival

A partir de ce mardi 17 janvier, durant une semaine, le boulevard Delwart va prendre des allures de "Croisette" mais contrairement à Cannes, ce sont les spectateurs du cinéma Imagix qui monteront les marches recouvertes du tapis rouge. C'est la seconde édition du "Ramdam Festival, le Festival du film qui dérange".

Ce festival du film de Tournai est organisé en collaboration avec la Maison de la Culture, No Télé, le cinéma Imagix, le Conseil de Développement de la Wallonie Picarde et l'Administration Communale. Pas moins de dix-neuf films seront présentés dans les catégories fictions, documentaires ou rétrospectives. 

Le 17 janvier, le film d'ouverture "Sleeping Beauty" sera projeté, en avant-première, en présence de sa réalisatrice Julia Leigh, le 18 janvier, Didier Costet, scénariste et producteur de "Beauty" sera présent pour l'avant-première, tandis que le jeudi 19, le film de Tony Kaye, "Detachment", Prix de la critique internationale au Festival de Deauville 2011, le sera en présence de son acteur pricipal Adrian Brody. Notons encore la présence du réalisateur Niko Von Glasow pour le film "Nobody's Perfect", projeté en avant-première le 19 janvier, de la réalisatrice Maryam Keshavaz et de l'actrice Sarah Kazemi pour "Circumstance" (En Secret), le 20 janvier, du réalisateur Thierry Michel et d'Annie Mangbenga Nzinga, veuve de Floribert Chebaya pour le film "L'Affaire Chebaya, un crime d'Etat" (documentaire), le 21 janvier. Au cours de la soirée "hot" présentée par Jean-Louis Lahaye, la réalisatrice Malgorzata Szumowska sera présente pour son film "Elles" et Gilles Balastre pour "Les nouveaux chiens de garde". Le lundi 23 janvier, Le réalisateur Nic Balthazar et l'équipe du film "Tot Altijd" seront présents également. La clôture du Ramdam Festival aura lieu le 24 janvier avec la projection de "Tyrannosaur" en présence de son producteur Diarmid Scrimshaw. On pourra également visionner "Margin Call" de JC Chandor et revoir "Portier de Nuit" de Liliana Cavani, "Le rendez-vous des quais" de Paul Capitat, "Déjà s'envole la fleur maigre" de Paul Meyer, "De bruit et de fureur" de Jean Claude Brisseau ou "Rundskop" de Michaël R. Roskam ainsi que de nombreux autres documentaires qui dérangent...

Du 17 au 24 janvier, la seconde édition du Ramdam Festival, le festival du film qui dérange, devrait donner à Tournai ses lettres de noblesse dans le monde du cinéma.

Tous les renseignements peuvent être obtenus sur www.ramdamfestival.be

09:25 Écrit par l'Optimiste dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai, festival, ramdam, cinéma, imagix |

Les commentaires sont fermés.